Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La vie d'une chouquette 2.0

Je suis une obsessionnelle!

21 Juillet 2015 , Rédigé par Chouquette Publié dans #Humeur

Je ne peux pas m'en empêcher : quand j'ai une idée en tête, je ne l'ai pas ailleurs!

Combien de fois j'ai pu entendre cette phrase, étant petite et même depuis que je suis adulte (si si, je t'assure, je suis adulte).

Voilà tout est dit, mon article est fini, merci de m'avoir lue!

Bon ok, je vais développer un peu. Si tu insistes!

Tout le monde, la plupart des gens en tout cas, a une passion, un hobbie auquel il s'adonne un peu, beaucoup, passionnément... Pour ma part, je peux aller jusqu'à la folie

Bon, attention, je n'en suis pas devenue folle, ni dingue à enfermer, mais ca peut virer à l'obsession. Dès que j'ai une passion, envie de faire quelque chose, je ne peux pas le faire à moitié. Et parfois je peux m'y perdre, ou perdre le sens des priorités. 

 

Je suis une obsessionnelle!

Ce fut le cas le jour où j'ai commencé mon blog. Ce fut le cas quand j'ai commencé à me dire à chaque fois que je regardais quelque chose : "tiens je vais écrire un article", "tiens faut que j'en parle sur le blog", "tiens, il ca ferait un bon article"... Toute blogeuse connait ce discours, bien sur, c'est le but quand même, avoir envie d'échanger sur des sujets.  Sauf que dans mon cas, je ne pensais plus qu'à ça, je ne vivais plus les choses que pour le blog. Je n'arrivais plus à profiter en famille de sorties et autres car je pense BLOG, BLOG, BLOG, tout le temps, toujours, en toute circonstance! Jusqu'au burn out du blog. J'ai arrêté d'y écrire, je l'ai mis de côté, je l'ai laissé tomber. 

Je ne sais pas faire les choses à moitié. IMPOSSIBLE 

Pourtant j'aimerai bien me contenter de faire un peu de çi, un peu de ça et parfois quelque ceci.

C'est pareil pour tout ce que je fais. 

Je me suis mise à la photo, j'ai pris des cours, j'ai lu des bouquins, j'ai acheté des magazines, toutes les semaines, j'ai acheté des logiciels, j'ai continué les cours, je faisais des sorties photos, tout le temps, je ne faisais que prendre des photos sans spécialement profiter du moment que je vivais avec mes enfants ou mon mari. Il me fallait prendre des photos. 

Je me suis mise à la cuisine, pareil, j'ai pris des cours, j'ai acheté des centaines de livres, me suis abonnée à des magazines cuisine, j'ai acheté du matériel, je me lancais des défis toujours plus incroyables, j'ai même fait un sujet pour M6 sur des recettes de cuisine (ouais j'ai eu mon moment de gloire suprême, je suis passée 1.07 minute dans 100% mag, truc de fou).

Je suis passionnée de plantes, j'adore le jardinage (ouais je suis une jardinière sans jardin, c'est malheureux, surtout pour mon salon qui se transforme petit à petit en jungle), mais je suis surtout férue de culture d'orchidées. J'ai commencé avec moins d'une dizaine, aujourd'hui j'en ai 58! oui oui, 58. Et j'habite dans un 60m² avec 2 enfants, un mari et un chat!!!

Sauf que quand je me mets à ne plus en pouvoir, quand je suis proche du petage de plomb, je laisse tout en plan! 

Mon appareil photo n'est pas sorti de sa pochette depuis des semaines. La cuisine, j'aime toujours autant mais je ne me lance plus dans des défis insurmontables. Les orchidées, elles m'agacent, elles me prennent trop de temps, je n'en ai plus acheté depuis le mois de janvier (oui c'est énorme quand tu sais que j'en achetais environ 1 par mois avant - forcément pour arriver au chiffre de 58 pieds à domicile, faut y aller).  J'aime toujours jardiner, dès que je peux, ou je peux, sur mon petit bout de balcon, chez moi, un petit potager, des aromatiques, des fleurs, des agrumes, mais c'est plus un passe qui me détend que quelque chose qui me pèse. 

Je ne fais pas non plus la différence à mon travail. J'ai un boulot que l'on peut qualifier de stressant (aux vues du nombre de suicidés et de burn out dans mon entreprise), mais je ne peux pas me résoudre à ne donner que la moitié de moi-même. Alors parfois, je craque. Bon bien sur, ca arrive à tout le monde. Mais en ce qui me concerne, je peux passer du "tout va bien, je gère" un jour, en croyant VRAIMENT à ce que je dis et le lendemain, me mettre à pleurer en ouvrant la porte de mon boulot car je ne peux plus et la limite est atteinte. 

Et puis quand je veux un nouveau poste : 

 

Je suis une obsessionnelle!

je ne pense plus qu'à cela, j'y pense tous les jours, je regarde partout où je peux avoir la réponse tout en sachant pertinemment que je ne l'obtiendrai qu'à une date spécifique! Je ne pense qu'à ce poste jusqu'à ce que j'ai la réponse. 

Bref, je suis une obsessionnelle mais je me soigne.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Domi Dom 22/07/2015 17:21

Par tout ça, n'essaierais-tu pas simplement d'échapper à quelque chose ? Je suis passée par là pour certaines choses et pour mon cas, j'ai fini par comprendre que tout ça, c'était juste une fuite du quotidien "normal" et des "contraintes", j'avais ainsi l'impression de "choisir", mais j'en suis revenue ;-). Ton cas n'a peut-être rien à voir mais je ne peux pas m'empêcher d'apporter toujours ma note de psycho, tu me connais !
Bref en tous les cas j'ai vécu ça notamment avec le scrap. Résultat : je ne prenais plus de photos que dans le but d'en faire une page ou un album !

Chouquette 23/07/2015 15:28

Je suis sûre et certaine que les raisons que tu évoques sont vraies. Après 4ans de psychothérapie, je peux enfin avoir une activité sans que cela ne tourne à l'obsession